Cure de testostérone : notre guide pas à pas

Manquer de testostérone est une condition qui n’est pas facile à vivre. Cela entraîne de nombreuses difficultés dans la vie quotidienne et a un impact fort sur le physique également. C’est donc handicapant. Mais il est possible d’y remédier en suivant une cure de testostérone…

Tout comme il est possible d’en suivre une si vous êtes en pleine prise de masse et qu’il faut plus de testostérone dans le corps pour favoriser la croissance musculaire. Celle-ci peut prendre la forme d’injection, d’un traitement thérapeutique ou tout simplement d’une prise de complément alimentaire. Dans cet article, nous vous détaillons les différentes étapes à suivre et/ ou à respecter pour que cette cure soit la plus efficace possible.

SUIVEZ UNE CURE DE TESTOSTERONE AVEC TESTOGEN

Quels sont les effets d’une cure de testostérone ?

Testogen

Une cure de testostérone a pour effet de booster le taux de testostérone dans l’organisme. On en a plusieurs bénéfices et le premier en musculation, c’est de favoriser la croissance des muscles. La testostérone est, en effet, un précurseur qui permet le bon déroulement de ce métabolisme dans le corps. C’est pour cette raison qu’autrefois la testostérone était la molécule de base sur laquelle reposait tous les stéroïdes.

Aujourd’hui, les stéroïdes sont largement interdits et devenus illégaux. En lieu et place, on retrouve plus souvent des compléments alimentaires qui favorisent une augmentation du taux plutôt qu’une molécule qui remplace la testostérone elle-même. Bien sûr, l’effet que l’on obtient est moins spectaculaire, mais il peut être tout aussi utile.

Outre l’augmentation plus facile de la masse musculaire, un meilleur taux de testostérone permettra d’avoir une meilleure libido, des attributs plus virils ainsi qu’un meilleur tonus général du corps.

Durant la guerre froide, le dopage des athlètes faisait partie intégrante de la propagande des deux camps

Définir la durée de sa cure de testostérone

Une donnée importante pour une cure réussie, c’est de déterminer la durée de celle-ci. En effet, si elle est trop courte, les effets n’auront pas le temps de se déployer dans le corps, ou n’auront pas l’occasion d’arriver à leur paroxysme. Ce sera, en quelque sorte, une cure en demi-teinte qui ne portera pas tous ses fruits.

A l’inverse, si la cure est beaucoup trop longue, le corps souffrira d’une accoutumance. Il sera habitué à avoir un taux élevé et s’adaptera pour diminuer le rendement. La courbe de gain musculaire s’estompera au fil du temps. Pire, il est possible que le corps devienne fainéant.

Cela signifie que, conscient d’avoir un apport externe ou à tout le moins plus facile, il peut choisir d’en produire moins pour le même effort. Or, cet effet est pervers, car une fois les compléments arrêtés, le corps ne produit plus en suffisance et une carence apparaît. Un phénomène similaire existe avec les compléments pour la thyroïde.

La durée optimale d’une cure est de 8 à 12 semaines. Cela permet d’obtenir des effets sans pour autant que la durée soit trop longue. Le sportif peut ainsi créer des cycles relativement stables pour optimiser ses phases de croissance et de coupe.

Adapter son alimentation

L’alimentation joue un rôle important sinon crucial sur la bonne réussite d’une cure de testostérone. En effet, certains aliments favorisent également la production de testostérone, même dans la famille des fruits et légumes (souvent exotiques).

Et a contrario, de nombreux aliments empêchent le corps de bien fonctionner. Tel une machine, ce dernier a besoin d’aliments de qualité riches en protéines et dénué de transformation industrielle. En effet, tout ce qui est à base de sucre raffiné doit être proscrit. Tout comme la plupart des produits hyper transformés et qu’on retrouve dans les rayons des supermarchés ou au fast food. Bon nombre de minéraux et vitamines ont alors disparu de ces aliments.

Pour que sa cure de testostérone porte tous ses fruits, il faut se forger un entraînement adapté et avoir une alimentation correcte

Visualiser son objectif

Une cure de testostérone ne peut pas se faire sans avoir d’objectif clair. Il faut donc se fixer un objectif comme, par exemple, la prise de 5 ou 10 kilos de masse en l’espace de X semaines.

L’objectif doit rester réaliste et réalisable. Sans quoi on risque de tomber dans d’autres travers voire l’abandon de son entraînement.

Suivre une cure de testostérone doit donc s’inscrire dans un programme d’entraînement afin de servir un objectif. Il faut également que cela soit en adéquation avec le but du produit que l’on a choisi, car chaque complément y va de sa petite spécificité et favorise une prise de masse avec un peu plus d’endurance, une meilleure récupération, etc.

L’autre partie de cette étape est d’adapter son entraînement à son objectif. S’il s’agit de prendre de la masse musculaire brute, il faut limiter son circuit training à des mouvements qui permettent une telle prise de masse. Par exemple, préférer soulever de la fonte plutôt que de faire des squats. Ainsi  l’organisme est stimulé comme il faut et là où il faut. Néanmoins, il ne faut pas négliger une musculation générale du corps pour éviter d’avoir des déséquilibres entre les différents zones et avoir un corps harmonieux à regarder.

Choisir le produit idéal pour sa cure de testostérone

Testogen

Il existe de nombreux produits et compléments alimentaires qui promettent monts et merveilles sur le marché. Mais une fois que l’on écoute les avis des professionnels et qu’on lit clairement les descriptions des produits, seul une petite poignée a encore un réel intérêt. Un de ces compléments alimentaires est le Testogen.

Comme tous les stéroïdes légaux anabolisants que l’on retrouve actuellement sur le marché, c’est bel et bien un complément alimentaire qui favorise la production, mais ne la remplace pas. Il est aussi à base d’extraits de minéraux et de plantes (zinc, magnésium, ginseng, fenugrec, biopérine, etc.), ce qui limite les influences négatives sur l’organisme.

Son rôle, comme d’autres de ses concurrents, est de créer un environnement favorable dans l’organisme et qui favorise la production de testostérone par ce dernier. Il ne remplace donc pas la production et n’augmente pas artificiellement le taux de cette hormone, ce qui limite les effets indésirables à long terme comme les carences, la virilisation extrême, etc. Enfin, il permet aussi aux personnes dont le taux de testostérone est bas de « nettoyer » leur organisme et de retrouver une sécrétion normale d’hormones.

SUIVEZ UNE CURE DE TESTOSTERONE AVEC TESTOGEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *