Qui est Floyd Mayweather Jr. ?

Floyd Mayweather Jr est un boxeur professionnel. S’il est connu pour son invincibilité au combat, son nom n’est pas sans rappeler une autre star de la boxe, qui n’est autre que son père. Sa réputation, il la doit principalement au fait qu’il est invaincu en 50 combats professionnels, ce qui en fait l’une des plus longues séries de l’histoire du noble art. En outre, il a décroché de nombreux titres obtenus dans 5 catégories différentes. Des grands écarts qui forgent un peu plus sa légende.

Le parcours de Floyd Mayweather Jr

S’il tombe dans la boxe, ce n’est pas par hasard. Son père est boxeur professionnel et lui a enseigné la boxe dès le plus jeune âge ainsi que le goût de la victoire. De plus, son oncle, Roger Mayweather, est également champion du monde de boxe.

Son surnom Pretty Boy, il l’a gagné grâce à une défense excellente et de bonnes esquives

Avant de se lancer dans le monde de la boxe pro, Floyd a d’abord évolué en boxe amateur. Son palmarès y était très bon. Il comptait 84 victoires pour seulement 6 défaite. A cela s’ajoute 3 victoires aux Golden Gloves entre 1993 et 1996. Il fait également partie durant la même période de l’équipe de boxe olympique américaine avec laquelle il décrochera une médaille de bronze à Atlanta en 1996.

C’est aussi à cette époque qu’il hérite d’un surnom qui lui colle toujours à la peau. Ses coéquipiers le surnomme Pretty Boy. Le raison derrière ce petit nom, c’est que Floyd Mayweather Jr encaisse très peu de coup. Son visage est largement épargné et ne lui donne pas le faciès typique des boxeurs amateurs. S’il avait été Français, son surnom aurait sûrement été « Belle Gueule. »

Cette capacité à esquiver les coups et à ne prendre que ce qui est vraiment nécessaire, il le doit à son père et son oncle. Dès le début de sa formation, ils ont axé son entraînement sur la défense. Ainsi, Floyd a pu acquérir cette grande capacité à défendre qu’on lui connaît, et donc à ne pas perdre trop de points en combat.

Sa carrière chez les pros

Floyd passe très vite chez les pros, ce qui lui ouvre la voie vers des combats plus glorieux avec de vraies stars. C’est aussi l’occasion pour lui de s’affirmer et de se faire un prénom. Sa capacité à défendre lui permet de gagner de nombreux matchs et font de lui un adversaire redoutable et redouté. L’une des rencontres qui sera un tournant de sa carrière est celle avec Oscar de la Hoya en 2007. A l’époque, et encore aujourd’hui, Oscar de la Hoya était une figure emblématique de la boxe.

Il faut savoir, pour la petite histoire, que seuls deux champions ont fait mieux que Floyd Mayweather Jr au cours de leur carrière : Oscar de la Hoya justement ainsi que Manny Pacquiao.

Ce combat contre Oscar de la Hoya lui permettra de  décrocher la ceinture WBC en poids super welters au terme d’un match très serré.

C’est la cinquième ceinture que Mayweather peut soulever après celle des super plumes, légers, super-légers et welters.

Fin 2007, il remet sa ceinture de WBC poids welters en jeu contre Ricky Hatton. Floyd en sort vainqueur sur KO au 10ème round. Si le début du match était serré, il avait très vite tourné en faveur de la star américaine jusqu’à ce que son adversaire s’écroule sous une pluie rapide de coups.

A la suite de se combat, Floyd prend un break et s’éloigne des ring. Une retraite comme d’aucuns diraient. Il est alors considéré comme l’un des plus grands boxeurs de son époque avec 18 championnats du monde remportés dans 5 catégories de poids. Et tout cela en moins de dix ans puisque son premier titre date de 1998. Une véritable boulimie de titres qui l’avait amené à réfléchir sur la suite.

Invaincu depuis 50 combats en pro, Mayweather n’a pas peur des défis

Le retour sur le ring

18 mois plus tard, Manny Pacquiao et Ricky Hatton se rencontrent sur le ring. A cette occasion, Mayweather annonce son retour pour un combat contre Juan Manuel Marquez. Un combat qu’il remporte aux points sur décision unanime.

C’est alors que les organisateurs aimeraient monter un combat d’envergure, opposant Mayweather Jr à Manny Pacquiao. L’affiche s’annonce prometteuse, mais les discussions sont difficiles et le match tombera à l’eau, les deux parties n’arrivant pas à s’accorder. Pour finir, il combat contre Shane Mosley dans un combat sans titre et s’impose aux points.

En 2011 par contre, il décide de remettre son titre de champion du monde des poids welters en jeu contre Victor Ortiz. Le match a marqué les annales de la boxe à cause d’une polémique. En effet, durant le match, Ortiz donne un coup de tête à Mayweather et se voit retirer un point par l’arbitre. Pendant un moment Ortiz multiplie les excuses à Mayweather, mais ce dernier tire profit de la garde baissée pour le mettre KO. Quoiqu’il en soit, le Pretty boy reste invaincu. Il défendra encore sa ceinture en 2012 face à Miguel Angel Cotto puis Robert Guerrero

Guerrero est le premier des matchs que Mayweather effectue sous son nouveau contrat avec Showtime. Ce contrat stipule qu’outre ses revenus en pay-per-view, il peut toucher une prime jusqu’à 200 millions de dollars pour les 6 matchs pour lesquels il a signé.

Durant les matchs suivants, il s’occupe de défendre ses ceintures WBC et WBA, mais aussi à aller accrocher celle de WBO à son palmarès. Il prend cette ceinture à Manny Pacquiao au terme d’un combat éprouvant et serré.

Suite à cela il mettra un terme à sa carrière. Il y reviendra cependant assez vite puisqu’en 2017 il se lance dans un challenge pour affronter Conor McGregor dont il sortira victorieux après 10 rounds âprement disputés. En 2019, il réitèrera la chose conte un kickboxeur thaïlandais dont il viendra à bout en seulement deux rounds.

Le style de boxe de Floyd Meaweather Jr

Entraîné depuis son plus jeune âge, Mayweather possède une grande connaissance de la boxe et a pu développer un style propre à lui. De plus, il ne laisse passer aucun entraînement, ce qui lui permet d’enrichir ses mouvements et de les développer au mieux par rapport à son physique.

C’est ainsi que de nombreux experts ont souvent qualifié son style de spectaculaire et que certains de ses mouvements sont d’une technicité extrême. Lorsqu’il se déplace sur le ring, on sent qu’il est chez lui, qu’il connaît chaque centimètre carré de la surface. Il bouge avec fluidité et parvient à bien se positionner.

La précision est quelque chose qui lui est familier. Quand il décroche un coup, c’est pour atteindre son adversaire. Car tout mouvement superflu signifie de la fatigue et un risque de subir une contre-attaque.

De plus, Il parvient à bien lire les mouvements de l’adversaire et à connaître le timing du match. C’est ainsi qu’il parvient à défendre au bon moment et à attaquer quand il le faut. Ajouté à sa précision, cela lui permet de mettre KO nombre de ses adversaires.

La plupart de ses combats se terminent sur des crochets à mi-distance puissants, preuve qu’il se sent aussi à l’aise proche de l’ennemi qu’à distance de lui.

Côté défense, elle est irréprochable. Son surnom de Pretty Boy lui vient d’ailleurs du fait qu’il a très peu subi de coups au visage, contrairement à de nombreux boxeurs pro. Outre le blocage des coups, il excelle dans l’esquive avec des pas de côté ou en arrière. Il préfère l’évitement au blocage, mais y a recours au besoin. Son jeu de jambes n’y est pas pour rien…

Enfin, Mayweather aime se mettre en scène avant de monter sur le ring et n’hésite pas à arborer des tenues excentriques ou provocatrices. Cela fait tout autant partie du show et peut, parfois, influencer l’adversaire. Une tactique également utilisée par d’autres grands combattants, comme McGregor dont nous parlions précédemment et qui aime provoquer ses adversaires dès la présentation.

Le palmarès de Floyd Mayweather Jr

Floyd Mayweather est connu pour sa longue série de victoires en boxe et son invincibilité. Au total, il a accumulé 50 victoires en autant de combat. Aussi bien en 1998 qu’en 2007, il a obtenu le titre de Boxeur de l’année par le magazine Ring, le récompensant pour ses qualités combatives.

Il a été :

  • Champion du monde WBC en poids super-plumes de 1998 à 2002
  • Champion du monde WBC en poids légers de 2002 à 2004
  • Champion du monde WBC en poids super-légers de 2005 à 2006
  • Champion du monde WBC en poids welters de 2006 à 2008
  • Champion du monde IBF en poids welters en 2006
  • Champion du monde WBA en poids welters en 2007

Il est encore actuellement :

  • Champion du monde WBC en poids welters depuis 2011
  • Champion du monde WBA en poids super-welters depuis 2012
  • Champion du monde WBC en poids super-welters depuis 2013
  • Champion du monde WBA en poids welters depuis 2014

Suivre Floyd Mayweather Jr sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *