Santé, logement… 4 choses à anticiper en vieillissant

Deux femmes faisant des squats dans une salle de sport.
Soutenez vos régions et partagez l'article !

Avec l’âge, les limites physiques se font sentir. Certaines personnes âgées ont alors besoin d’aide, même pour les activités les plus simples. Se lever, marcher, aller aux toilettes, se nourrir… Pourtant, il est possible de freiner cette baisse de la forme physique. On peut également adapter le quotidien pour améliorer la situation. Voici donc 4 choses à anticiper en vieillissant :

Garder une activité physique quotidienne

D’abord, vous devez conserver assez d’activité physique chaque jour.

Si vous êtes déjà limité physiquement, il peut s’agir d’une simple promenade dans le parc ou d’une séance de jardinage. Et si vous êtes plus en forme, envisagez donc une activité plus soutenue : randonnée, natation, aquagym, vélo, yoga…

Le plus important est de rester un minimum actif en pratiquant une activité en adéquation avec vos capacités physiques.

De plus, cette occupation vous aidera aussi à vous divertir, voire vous permettra de socialiser. Alors choisissez vos activités avec soin !

homme faisant son jogging tout en écoutant des écouteurs noirs pendant la journée

Muscler son périnée

Ensuite, un grand nombre de séniors souffrent d’incontinence – notamment urinaire. Autant pour prévenir ce trouble que pour le traiter, le renforcement du plancher pelvien est une excellente solution. L’objectif est de (re)tonifier les muscles périnéaux qui maintiennent les organes internes et contrôlent les sphincters.

Cette rééducation du périnée peut se faire à tout âge et à tout moment. En général, il s’agit de contracter et relâcher le plancher pelvien via des exercices de Kegel. Ceux-ci peuvent se réaliser en toute autonomie à la maison, ou avec un professionnel (kiné, sage-femme…). En outre, il est aussi possible de les coupler avec l’utilisation d’une sonde périnéale.

Dans tous les cas, muscler son périnée est un moyen sûr, doux et efficace de lutter contre les problèmes d’incontinence. Alors mieux vaut anticiper et commencer le plus tôt possible.

Adapter son logement

Puis, si vous souhaitez continuer à vivre chez vous, il peut être intéressant d’adapter votre logement. Ainsi, même si votre mobilité décline, vous pourrez encore profiter d’un maximum de confort et d’autonomie.

Voici quelques améliorations faciles à mettre en place :

  • Posez des barres d’appui dans les toilettes et la douche.
  • Installez une baignoire à porte et/ou un siège de baignoire.
  • Dégagez les voies de circulation en déplaçant les meubles.
  • Enlevez les objets du sol pour éviter les chutes (fixez les câbles au mur, retirez les tapis superflus, etc.).
  • Fixez les tapis résistants au sol.
  • Collez des bandes antidérapantes sur les marches d’escaliers.
  • Remplacez les interrupteurs poussoirs par des modèles à bascule.
  • Réarranger les placards pour rendre accessibles les objets que vous utilisez souvent.
  • Dans une maison à étage, rangez les choses essentielles au rez-de-chaussée.
  • installez un bon éclairage.
une maison avec une cour et des arbres

Avoir une assistance en cas de besoin

Enfin, il vous faut une assistance fiable et rapide en cas de problème. Amis, famille ou encore numéros d’urgence. Prenez vos dispositions pour pouvoir rapidement demander de l’aide si besoin.

Le mieux est de toujours avoir un téléphone portable à portée de main, et d’y enregistrer les numéros essentiels. Un accès rapide simplifiera aussi les manipulations en cas d’urgence.

N’attendez pas d’atteindre vos limites pour prendre soin de vous. Anticipez dès maintenant pour vivre une vieillesse plus sereine !