Ne commettez pas ces erreurs : 5 appareils de musculation à proscrire

Un homme est assis sur une machine dans une salle de sport.
Soutenez vos régions et partagez l'article !

Dans le monde des salles de sport et centres de fitness, il existe une multitude de machines et d’appareils conçus pour cibler presque tous les muscles du corps. Cependant, certains de ces appareils sont moins efficaces que ce qu’ils prétendent être et peuvent même causer des problèmes de santé s’ils ne sont pas utilisés correctement. Dans cet article, nous avons sélectionné pour vous 5 appareils de musculation à ne pas utiliser, avec pour chacun leurs raisons, garantissant ainsi une meilleure progression dans votre entraînement.

Un homme soulevant des haltères dans une salle de sport.

1. La machine à extension lombaire (back extension)

Cette machine sollicite principalement les muscles du bas du dos en vous demandant de soulever votre poids supérieur à l’aide de vos lombaires. Bien qu’elle puisse sembler intéressante pour renforcer cette zone qui est souvent sujette aux douleurs, son utilisation soulève plusieurs problèmes :

  • L’hyperextension forcée du bas du dos peut mettre une pression inutile sur les disques intervertébraux et aggraver les problèmes existants.
  • La position fixe de la machine limite la participation des autres muscles stabilisateurs, rendant l’exercice moins fonctionnel et transferable dans la vie quotidienne.

Privilégiez plutôt des exercices comme le deadlift ou le Kettlebell Swing si vous cherchez à renforcer en sécurité cette région de votre corps.

2. La machine à abdominaux assis

Cet appareil est censé cibler les muscles abdominaux en vous faisant effectuer des crunchs assis, mais il présente plusieurs inconvénients :

  • Il encourage une mauvaise forme : lorsque l’on tire sur la poignée derrière la tête pour aider à relever le buste, cela peut entraîner une tension excessive dans la nuque.
  • La gamme de mouvement réduite ne permet pas un recrutement maximal des muscles abdominaux et obliques.
  • Le risque d’hyperextension du bas du dos, encore une fois présent, notamment avec une charge trop élevée.

Pour une sollicitation plus profonde et sécuritaire de vos abdominaux, optez pour des exercices au sol ou en suspension, comme le gainage, les leg raises ou les Russian twists.

3. La machine à adducteurs/abducteurs (thigh machine)

Positionné sur cette machine, vous travaillez soit vos adducteurs, soit vos abducteurs, en poussant vos cuisses vers l’intérieur ou vers l’extérieur, selon l’appareil choisi. Cependant, ces mouvements n’offrent que peu d’avantages :

  • L’isolement de ces petits muscles, bien qu’anecdotiques, n’a presque aucune importance pour la plupart des sportifs en termes de performance ou d’esthétique.
  • Avec une mauvaise technique, ils peuvent causer plus de problèmes qu’ils n’en résolvent, notamment au niveau des genoux ou du bassin.

Optez pour des exercices plus complets et fonctionnels comme les squats, fentes et mouvements de hip trust pour intégrer la chaîne musculaire complète en travaillant sur la mobilité des hanches et le renforcement des muscles stabilisateurs.

4. La machine à développer couché (chest press)

Utilisée pour cibler les pectoraux, cette machine semble similaire au mouvement que vous effectuez lors d’un développé couché. Pourtant, elle présente certaines limites :

  • L’absence de stabilisation nécessaire limite la contribution d’autres parties du corps comme les triceps, deltoïdes et abdominaux.
  • La trajectoire fixe ne permet pas une sollicitation optimale des fibres musculaires et compromet ainsi l’amplitude du mouvement

Au lieu de cela, choisissez d’utiliser des poids libres comme les haltères ou une barre olympique pour maximiser votre potentiel de recrutement musculaire et améliorer votre stabilité articulaire.

5. Le leg press incliné

Même si cet appareil permet de soulever des charges impressionnantes grâce à l’aide mécanique, voici pourquoi il est loin d’être le meilleur choix pour vos quadriceps et fessiers :

  • La charge concentrée sur les disques intervertébraux et les genoux s’exacerbe lorsqu’on a une mauvaise technique et que les pieds sont trop bas sur la plateforme.
  • L’exercice peut favoriser la compensation musculaire, entraînant un déséquilibre entre les différentes parties de vos cuisses.

Pour travailler ces muscles profondément et efficacement en forçant à la stabilisation des articulations, privilégiez des mouvements sans machines telles que le squat, ou assistés (goblet squat).

En évitant ces 5 appareils de musculation problématiques et en privilégiant les alternatives présentées, vous maximiserez l’impact de vos séances d’entraînement sur votre corps tout en minimisant les risques blessures. Alors, suivez ces conseils et travaillez judicieusement pour atteindre vos objectifs fitness.