Lituanie, un test pour le 5e Dragons

La France déploie en ce moment environ 300 militaires en Lituanie, dans le cadre de la Force de présence avancée renforcée (EFP). Le bataillon multinational sera commandé par l’Allemagne, épaulée par des Croates, des Belges, des Norvégiens, des Néerlandais et donc des Français. Ces derniers aligneront un sous-groupement tactique interarmes, principalement mobilisé au sein du 5régiment de Dragons. Cette toute jeune unité a été recréée en 2016 et repose sur une logique assez originale : elle est totalement interarmes et dispose à la fois de sections d’infanterie, de pelotons de chars et d’une section mixant des artilleurs et des spécialistes du génie.

En Lituanie, le 5RD va ainsi fournir aussi bien des fantassins sur VBCI que des cavaliers sur Leclerc. L’occasion de tester cette organisation atypique dans un cadre opérationnel et international comme l’explique le chef du détachement français, le lieutenant-colonel Martin Wenceslas : «L’essentiel de la montée en puissance du régiment s’est fait avec des recrutements initiaux de militaires du rang, de sous-officiers et d’officiers. Le rythme des mutations permet d’ajouter un peu de charpente. Mais nous sommes amenés à être déployés comme le reste de la 7brigade blindée à laquelle nous appartenons. Nous avons été sur Sentinelle, aux EAU l’année dernière et en Lituanie cette année, ce qui nous permettra de nous tester en environnement coalition.» A leurs côtés, le 7bataillon de chasseurs alpins fournira également une section sur véhicules à haute mobilité (VHM).

Articles similaires :
Partagez ce contenu :