Découvrez les secrets incroyables pour choisir les protéines parfaites pour votre prise de masse

Un homme assis à une table mangeant un morceau de viande.
Soutenez vos régions et partagez l'article !

Vous en avez marre de ne pas savoir quelles protéines sont les meilleures pour vous et votre entraînement ? Ne cherchez plus ! Nous allons tout vous expliquer pour que vous puissiez faire le meilleur choix possible dans vos apports en protéines. Vous attendez quoi ? C’est parti !

Choisissez des protéines de qualité

Une personne tient un morceau de viande dans une assiette.

Pour commencer, il faut savoir que toutes les protéines ne se valent pas. Il est primordial de choisir des sources de protéines de qualité. On parlera alors de « protéines complètes » qui contiennent les 9 acides aminés essentiels à notre organisme.

Viandes, poissons et œufs

Les viandes, les poissons et les œufs en font partie. Pour vous donner un conseil perso, n’hésitez pas à varier les plaisirs :

  • Viande : privilégiez la volaille (poulet, dinde), le bœuf et le veau.
  • Poisson : optez pour le saumon, la truite, le thon ou encore le cabillaud.
  • Œufs : les œufs sont une excellente source de protéines super économique – profitez-en !

Protéines végétales

Mais attention, les protéines animales ne sont pas les seules à être intéressantes ! Les protéines végétales ont également un rôle à jouer pour vous aider à atteindre vos objectifs nutritionnels. Là encore, il faut savoir les choisir :

  • Protéines en poudre : privilégiez les protéines de pois ou de soja.
  • Légumineuses : les lentilles, les haricots rouges ou blancs ainsi que les pois chiches sont idéales.
  • Céréales complètes : pensez au quinoa, à l’épeautre ou encore aux flocons d’avoine.

Veillez à votre apport quotidien en protéines

Dans le but de bien comprendre comment choisir ces magnifiques protéines parfaites, il est important d’avoir une idée assez précise de la quantité optimale dont on a besoin chaque jour. En moyenne, il est recommandé de consommer entre 1,5 et 2g de protéines par kilo de poids corporel, mais cela peut varier selon plusieurs critères :

  • Vos objectifs (prise de masse musculaire, perte de poids, maintien)
  • Votre activité physique (sportif amateur ou professionnel, sédentaire)
  • Votre âge (les besoins en protéines peuvent évoluer avec l’âge)

N’hésitez pas à consulter un spécialiste de la nutrition pour adapter votre alimentation à vos propres besoins individuels !

Variez les sources de protéines

Maintenant que vous savez quelles sont les meilleures sources de protéines, il est important de varier les plaisirs. En optant pour différentes sources de protéines, vous minimisez les risques de carences et profitez d’un apport complet en acides aminés essentiels.

Voici quelques astuces pour rendre votre alimentation plus diversifiée :

  1. Alternez entre viandes rouges, volailles et poissons tout au long de la semaine.
  2. Mélangez des aliments d’origine végétale riches en protéines (lentilles, quinoa) avec ceux d’origine animale.
  3. Si vous utilisez des protéines en poudre, choisissez un mélange de plusieurs sources de protéines (protéines de lactosérum, de soja, de pois).

L’importance du timing

Enfin, n’oublions pas que le moment où l’on consomme nos protéines est également crucial puisque cela influe sur notre croissance musculaire. Voici quelques conseils prodigués par Guillaume pour bien gérer le timing de vos apports protéiques :

  • Le matin : il peut être intéressant de consommer des protéines dès le petit-déjeuner afin de relancer la synthèse protéique après une nuit sans apport nutritionnel (œufs brouillés, yaourt à base de lait fermenté…).
  • Juste après l’entraînement : pour favoriser la récupération musculaire et la croissance, pensez à consommer une source de protéines rapidement assimilable (ex : un shaker de protéine whey).
  • Au cours des repas : veillez à inclure des sources de protéines variées au déjeuner comme au dîner.

Méfiez-vous des pièges

Certains aliments peuvent sembler idéaux en termes de protéines mais il faut rester vigilant sur leur qualité et leur contenu nutritionnel. N’oubliez pas que la nutrition est un tout et qu’il ne suffit pas de manger des kilos de poulet pour être en bonne santé !

  1. Moderation avec la viande rouge :pour les amateurs de bœuf ou de porc, retenez que ces viandes renferment souvent des quantités trop importantes de graisses saturées et de cholestérol. Alternez donc avec du poisson et de la volaille.
  2. Traitement des produits : prenez garde aux protéines animales ultra-transformées et optez pour des options le plus naturelles possible (cuisses de poulet non panées plutôt que nuggets, poissons entiers péchés dans de bonnes conditions, etc.).

Vous voilà maintenant armés pour choisir les meilleures protéines et optimiser vos résultats sportifs et votre bien-être. Comme on dit « Use your protein choice wisely » !


Soutenez vos régions et partagez l'article !