Assurance scooter : comprendre les différences entre les formules de couverture

Un jeune homme portant un casque de moto et levant le pouce.
Soutenez vos régions et partagez l'article !

Selon le Code des assurances, tous les véhicules terrestres à moteur doivent être couverts par une obligation d’assurance. Les voitures, les motos, mais aussi les scooters n’échappent pas à cette obligation. Pour prendre la route en toute sécurité avec ton deux-roues, tu dois te protéger efficacement en souscrivant une assurance. Bon conducteur, petit rouleur, jeune motard, conducteur régulier, voici quelques informations pour t’aider à comprendre les différences entre les formules de couverture proposées par les assureurs.

Assurance au tiers : couverture minimale légale

La garantie au tiers est le minimum légal imposé par la loi en matière d’assurance scooter. Également appelée assurance responsabilité civile, elle couvre les dommages corporels et matériels que ton deux-roues pourrait causer à un tiers en cas d’accident responsable.

L’assurance scooter au tiers ne protège pas en revanche le conducteur des dommages matériels ou corporels que ce dernier pourrait subir en cas d’accident responsable. Selon les assureurs, elle ne comprend pas non plus des couvertures optionnelles telles que la garantie équipement, vol, assistance, crevaison, vandalisme, bris de glace ou encore catastrophes naturelles… Renseignez-toi auprès de ta compagnie pour savoir les limites de la couverture au tiers qu’elle propose.

Peu onéreuse et peu protectrice, cette formule au tiers intéresse davantage certains profils de motards. Elle est particulièrement conseillée aux jeunes conducteurs et aux motards avec malus ou résiliés qui doivent payer une surprime appliquée à leur prime d’assurance. Cette formule peut également être un compromis idéal pour les conducteurs qui ne roulent pas ou peu. Les motocyclistes qui possèdent un scooter de peu de valeur peuvent aussi se contenter d’une garantie au tiers pour protéger leur moto.

Une femme regarde son téléphone alors qu’elle se tient à côté d’une moto.

Assurance vol et incendie : protection contre ces risques spécifiques

Les deux roues sont particulièrement vulnérables au vol. Raison pour laquelle les compagnies proposent des formules spéciales qui incluent ce type de sinistre pour scooter. En souscrivant une assurance contre le vol, tu bénéficies d’un remboursement sur ton deux-roues selon les conditions établies dans ton contrat lors de la souscription.

Pour bénéficier d’une prise en charge en cas de vol, respecte certaines conditions établies par le prestataire. Tu dois tout d’abord faire preuve de précaution lors du stationnement de ton scooter. Tu dois aussi utiliser des moyens de protection assez efficaces contre le vol (antivol, verrouillage de la direction, bloc-disque…). Ta compagnie peut exiger les factures des moyens de protection utilisés pour le bon respect de ces clauses.

La garantie incendie est une couverture optionnelle que les motards peuvent également ajouter à leur contrat d’assurance scooter. Elle te permet de te prémunir des dégâts causés par les flammes sur les deux-roues. Attention, cette couverture ne concerne pas les incendies volontaires, autrement dit ceux causés par un acte de malveillance. À l’opposé, une défaillance du circuit électrique du deux-roues ou les actes de vandalisme seront pris en charge par l’assureur.

L’indemnisation correspond dans la plupart des cas à la valeur de remplacement lorsque le deux-roues a été entièrement détruit. Le cas échéant, c’est la « valeur à neuf » qui sera prise en compte, en fonction des conditions mentionnées dans les clauses du contrat d’assurance moto.

Assurance tous risques : couverture la plus complète

Garantie qui fournit la meilleure protection en cas de sinistre ou d’accident, l’assurance scooter tous risques est également celle qui présente les tarifs les plus élevés. Nous conseillons en général cette formule aux personnes qui possèdent un véhicule neuf ou dont la valeur est importante. Avec ce niveau de protection, tu es protégé en toutes circonstances avec ton deux-roues.

Une assurance scooter tous risques offre en effet la possibilité de souscrire l’ensemble des garanties classiques, mais aussi à toutes les options proposées par ton assureur.

Parmi les garanties incluses dans cette formule, on peut citer :

  • la responsabilité civile,
  • la défense pénale et recours suite à un accident,
  • la protection contre l’incendie, l’explosion et les évènements climatiques,
  • la couverture suite à un bris de glace,
  • la couverture suite à des catastrophes naturelles et technologiques,
  • protection juridique…

De nombreuses options peuvent également être ajoutées pour compléter ta couverture. On peut notamment parler de la garantie valeur à neuf qui permet un remboursement de ton deux-roues en cas de sinistre, à condition que le scooter soit neuf ou de moins de 12 mois. Certains assureurs proposent aussi une option « prêt de guidon » qui t’autorise à prêter ton deux-roues de manière occasionnelle à un proche tout en bénéficiant de la même couverture.

Garantie personnelle du conducteur : couverture des dommages corporels

En option dans la plupart des contrats d’assurance scooter, la garantie personnelle du conducteur aide à couvrir les dommages corporels que le motard pourrait subir lors d’un accident responsable ou dont le tiers responsable n’est pas identifié. Ces dommages comprennent tes blessures corporelles d’une part, mais aussi ton décès d’autre part.

En cas de blessures corporelles, la garantie personnelle du conducteur couvre ainsi :

  • les pertes de revenus professionnels actuels et futurs,
  • les dépenses de santé actuelles et futures (frais médicaux, de pharmacie et de chirurgie),
  • le préjudice esthétique permanent,
  • le déficit fonctionnel temporaire et permanent,
  • les frais d’assistance d’une tierce personne après consultation médico-légale.

En cas de décès, cette protection intervient également pour prendre en charge les frais d’obsèques, mais aussi la gêne temporaire totale et les dépenses de santé engagées avant le décès du motard. Les préjudices de droit commun des ayants droit (préjudice moral et pertes de revenus des proches) sont aussi pris en charge par l’assureur.

Il existe des situations où la garantie personnelle du conducteur ne s’applique pas. C’est notamment le cas, si lors de l’accident, tu étais sous l’emprise de stupéfiants ou de l’alcool. Tu ne seras pas indemnisé si tu provoques intentionnellement l’accident. Relis bien les conditions générales de ton contrat pour connaître l’ensemble des exclusions.

Assistance 0 km : aide immédiate en cas de panne ou accident

L’assistance 0 km est une garantie qui prend en charge, sans aucune franchise kilométrique, les frais de remorquage et de dépannage de ton deux-roues. Grâce à cette couverture complémentaire, les motards pourront bénéficier d’une indemnisation des frais liés aux réparations de leur scooter, quelle que soit la distance entre l’engin en panne et leur domicile.

L’ajout de cette clause optionnelle offre donc la possibilité de te défaire de la franchise kilométrique, en général appliquée par certaines compagnies d’assurances. Avec l’assistance 0 kilomètre, ton scooter pourra être dépanné ou remorqué même si la panne a lieu juste devant votre domicile.

Les types d’évènements inclus dans la garantie assistance 0 km

Ces offres ne comprennent cependant pas toutes les mêmes garanties en fonction des compagnies. En cas de panne, tu peux néanmoins bénéficier dans la plupart des cas de :

  • l’envoi d’un service de dépannage sur place,
  • le remorquage de ton scooter en cas d’impossibilité de dépannage sur le lieu même de la panne,
  • le prêt d’un véhicule de courtoisie pour la durée des réparations.

L’assistance 0 kilomètre couvre le plus souvent les accidents, les pannes mécaniques ou de carburant, les crevaisons, les vols, les incendies…

L’assistance 0 km pour quel type de conducteur ?

Comme toutes les formes d’options complémentaires, l’assistance 0 km représente un coût supplémentaire. Elle est toutefois particulièrement utile pour les petits rouleurs qui ne s’éloignent pas trop loin de leur domicile. Cette garantie convient également pour les conducteurs qui utilisent leur scooter au quotidien, notamment pour se rendre au travail.

Un homme remettant les clés d’une voiture blanche, assistance motard contrat

Protection juridique : assistance en cas de litige lié à l’utilisation du scooter

Lorsque tu souscris une assurance scooter, ta compagnie peut te proposer d’ajouter une protection juridique à ton contrat. Cette option de base peut également être incluse directement dans ta garantie responsabilité civile pour ton deux-roues. Tu as aussi la possibilité d’adhérer à un contrat spécifique pour des problèmes annexes à l’utilisation ou la circulation routière de ton deux-roues.

Dans tous les cas, la protection juridique t’offre la possibilité de bénéficier d’une assistance juridique et judiciaire en cas de litiges ou de sinistre impliquant ton scooter. Tu bénéficies aussi d’une prise en charge des frais d’avocat et des coûts du procès si le litige va jusqu’en justice. Tu es ainsi couvert lorsque tu es victime ou mis en cause juridiquement par un tiers lors d’un accident dont tu es l’auteur.

La garantie protection juridique t’offre de multiples avantages. Elle permet à ton assureur d’intervenir en cas :

  • litige avec ton garagiste (facture non conforme au devis établi, réparation mal faite, réparations effectuées sans votre accord…),
  • enlèvement de ton scooter par la fourrière,
  • problème lors de l’achat ou de la vente de ton deux-roues (découverte de vice caché, fraude sur le kilométrage, vente d’une moto volée…),
  • problème lors de la location du scooter (difficulté à récupérer votre dépôt de garantie).

La protection juridique intervient également en cas d’indemnisation insuffisante proposée par ton assureur. Elle t’accompagne en effet dans les démarches judiciaires pour contester le montant. Grâce à cette couverture, tu bénéficies aussi de bons conseils juridiques de la part des experts en assurance scooter de ta compagnie. Ils te délivrent des informations concernant tes droits et ceux liés à ton deux-roues.

Garanties équipements et accessoires : protection des éléments non inclus de série

Les gants, les casques et les gilets homologués CE sont le plus souvent les seuls équipements et accessoires obligatoires lorsque tu conduis un scooter. Pour embellir ta moto ou encore l’optimiser, tu peux aussi ajouter d’autres pièces et accessoires.

Pense par exemple aux embouts de guidon, à la bagagerie fixe, à la bulle, aux lignes d’échappement, au top case, aux poignées chauffantes ou à toutes autres pièces de confort et d’esthétique. En ce qui concerne les équipements, tu peux te procurer des bottes, un pantalon, un blouson et tout vêtement de protection spécialisé pour les scooters.

Pour rouler en toute sécurité et bénéficier d’une indemnisation en cas d’accident ou de sinistre, assure ces équipements et accessoires avec une garantie « Équipements et Accessoires » pour scooter. Cette dernière t’aide à être remboursé à la suite d’une détérioration des équipements de ton véhicule ou d’un vol. Elle peut être incluse dans une formule de base comme la formule au tiers ou au tiers +. Tu peux aussi souscrire une extension d’assurance pour couvrir les équipements de ton deux-roues.

Lorsque tu achètes les pièces et accessoires de ta moto, vérifie qu’elles sont certifiées CE ou NF. Certaines compagnies d’assurance ne prennent en effet pas en compte les équipements non certifiés.

Un homme portant un casque de moto et des gants.

Assurance contre le vandalisme : couverture des dommages causés par des actes de vandalisme

Il n’y a malheureusement pas que les véhicules qui peuvent subir des dégradations volontaires de la part d’individus mal intentionnés. Les deux roues, notamment les scooters, ne sont pas épargnés par les actes de vandalisme. Également appelés « Acte de malveillance » dans certaines compagnies d’assurance, les actes de vandalisme peuvent occasionner des dommages particulièrement préjudiciables :

  • rayures sur la carrosserie,
  • pneus crevés,
  • rétroviseur fracturé ou arraché,
  • tags ou dessins,
  • incendie volontaire…

Ces dégradations volontaires constituent pourtant un délit sanctionné par les articles 322-1 et suivants du Code pénal. Il est malheureusement rare d’être en mesure d’appliquer les condamnations prévues par la loi, faute de pouvoir identifier le ou les coupables. Tu te retrouves donc contraint de prendre en charge des réparations qui peuvent être parfois onéreuses.

L’assurance moto, précisément la garantie contre le vandalisme, demeure l’unique solution pour prétendre à une indemnisation. Directement incluse dans les options « Tous risques », cette protection ne figure pas toujours dans les formules au tiers et au tiers +. Renseigne-toi auprès de ta compagnie pour connaître les formules qui peuvent te prendre en charge selon le type d’acte de vandalisme qui a été commis.

En cas de vandalisme, tu dois aussi contacter ta compagnie d’assurances dans les plus brefs délais, en lui envoyant par lettre recommandée une attestation de dépôt de plainte. L’assureur fera ensuite intervenir un expert pour évaluer les dégâts causés sur ton scooter. Ce dernier dressera ensuite un rapport d’expertise grâce auquel ta compagnie pourra établir le montant de l’indemnisation.


Soutenez vos régions et partagez l'article !