Bouton sur la paupière : que faire ?

Bouton sur la paupière
Soutenez vos régions et partagez l'article !

Un bouton sur la paupière fait partie des affections des yeux. La maladie est aussi connue sous le nom d’orgelet. Ce dernier se traduit par une petite bosse. Non seulement il nuit à l’esthétique, mais il entraîne également un inconfort certain. 😒 Pourquoi cette sorte de furoncle apparait-elle à proximité des cils et comment s’en débarrasser ? Nous allons te délivrer des astuces, après avoir défini les causes et les facteurs de risque.

Qu’est-ce qu’un orgelet ?

Présentation de l’orgelet

Orgelet, bouton sur la paupière et compère-loriot indiquent une même maladie, notamment un furoncle au bord des cils. La maladie apparaît sur la surface de la paupière intérieure/extérieure, et plus précisément sur les follicules pileux. Elle est considérée comme une infection bactérienne. Elle peut toucher des adultes que des enfants. Elle est sans gravité, bien qu’elle entraine un inconfort, voire une douleur. ☹

Bouton sur la paupière
Orgelet, bouton sur la paupière et compère-loriot indiquent une même maladie

Attention, de formes graves peuvent se manifester. Un bouton sur la paupière peut évoluer en orgelet infecté dans le cas où il est percé. Les victimes de diabète font partie des premières cibles de la pathologie. Les spécialistes de la santé recommandent d’effectuer un dépistage si tu es fréquemment sujet à l’orgelet. La durée de la maladie varie de plusieurs jours à une ou deux semaines, selon la personne.  

Symptômes de l’orgelet

Un orgelet est peut-être sur le point de se développer si un ou plusieurs des symptômes suivants surviennent :

  • Un larmoiement ;
  • Un bouton rouge connu sous le nom de nodule se développe sur le bord de la paupière ;
  • Un inconfort ou une douleur au niveau de la racine des cils ;
  • Une douleur légère ou intense de la paupière pendant 24 heures à 48 heures ;
  • Un léger gonflement sur la zone où le bouton est sur le point de se manifester ;
  • Une impression inhabituelle dans l’œil ;
  • Un inconfort quand l’œil est ouvert ;
  • Une douleur sur la racine des cils.

Distinction entre orgelet et chalazion

Beaucoup de personnes confondent l’orgelet et le chalazion, bien que les deux problèmes soient différents. Certes, les deux maladies sont des blépharites localisées, mais leurs manifestations sont distinctes. Le chalazion est une inflammation causée par un engorgement des glandes Meibomius localisées dans l’épaisseur de la paupière. Ces dernières sécrètent un liquide gras allant se mélanger avec les larmes pour humidifier l’œil. 

La glande gonfle avant de devenir un kyste quand le système d’évacuation de la substance grasse est obstrué. Le chalazion se développe, dans cette condition. Une petite bosse apparait à la surface de la paupière. Elle se trouve un peu plus éloignée de la racine des cils. La maladie se distingue d’un orgelet par sa durée allant de plusieurs semaines. Une intervention chirurgicale est l’un des meilleurs moyens d’en venir à bout. 

Quelles sont les causes d’un orgelet ?

Un compère-loriot se produit quand les glandes sébacées localisées sur le bord de la paupière sont infectées. Des bactéries du nom de staphylocoque doré envahissent la racine des follicules pileux des cils avant de les obstruer. Les glandes sébacées grossissent avant de s’infecter. Les symptômes commencent à se manifester, suite à l’infection. Tu ressens une impression de corps étranger entraînant un inconfort, au niveau de l’œil.

Bouton sur la paupière
Un compère-loriot se produit quand les glandes sébacées localisées sur le bord de la paupière sont infectées

Comment traiter un bouton sur la paupière ?

Les traitements classiques

Il est possible de soigner un bouton sur la paupière grâce à de gestes faciles à mettre en œuvre 😊 :

  • L’usage d’une compresse de gaze stérile : imbiber le dispositif avec de l’eau tiède avant de l’appliquer sur l’œil. Laisser reposer pendant 5 à 15 minutes avant de le retirer pour le remouiller. Répéter l’opération entre trois à quatre fois par jour, jusqu’à la guérison.
  • L’entretien de la zone à soigner : prendre un coton-tige pour l’imbiber d’un gel nettoyant destiné à cet effet. Tapoter le compère-loriot, de manière à évacuer le pus. S’arrêter quand l’effet de soulagement est ressenti.
  • L’usage de compresses chaudes : prendre une compresse chaude avant de déposer un gel nettoyant pour les paupières. Nettoyer la zone infectée en faisant en sorte d’évacuer la substance contenue dans le bouton.
  • Les compresses d’eau chaude : cette solution est envisageable, jusqu’à ce que tu obtiennes un gel nettoyant destiné aux paupières. Faire bouillir de l’eau avant de la rendre tiède. Plonger une compresse dans la solution avant de l’appliquer sur l’œil pendant une dizaine de minutes. Renouveler l’opération trois fois par jour.
  • Le lavage des yeux : utiliser du sérum physiologique pour laver l’œil. À faire trois ou quatre fois par jour.
  • La compresse d’eau de bleuet : verser de l’eau de bleuet sur une compresse avant de l’appliquer sur la paupière. À répéter deux fois par jour.
  • L’usage de produits de soin délivrés sans ordonnance : ce sont des crèmes antiseptiques et des collyres utilisés en application locale. Se référer à la notice avant de s’en servir.
  • Les plantes : l’objectif est de réaliser un bain des yeux. Infuser pendant 10 minutes des pétales de rose, de bleuet et de camomille romaine mélangées à 25 Cl d’eau bouillante. Plonger une compresse dans le mélange filtré avant d’appliquer sur le bouton pendant 5 à 10 minutes. 
  • Les oligo-éléments ionisés naturels : ce sont l’argent ou encore le cuivre. En verser quelques gouttes dans l’œil. Il est essentiel d’assurer la propreté des mains, avant la manipulation.
  • L’huile essentielle de tea tree, de thym ou de calendula : cette solution intéresse pour sa capacité à apaiser et à accélérer la guérison. En verser quelques gouttes sur un coton-tige avant d’appliquer sur la paupière.
  • L’homéopathie : trois granules de chaque pour Pulsatilla 9 CH et Hepar Sulfuris Calcareum 9 CH. À prendre trois fois par jour, jusqu’à la guérison.

Les traitements médicamenteux

Des traitements médicamenteux viennent à bout de la maladie. Il est important de se rendre auprès d’un médecin ou d’un ophtalmologue pour que celui-ci prescrive le médicament adapté à ton cas, à savoir :

  • Des anti-inflammatoires ou des antalgiques non stéroïdiens ;
  • Des collyres antibiotiques ;
  • Des antibiotiques en application locale, notamment une pommade.

Dans quel cas consulter un médecin ?

L’orgelet est une maladie sans gravité, comme ce qui a été dit plus haut. Il arrive qu’elle se complique et s’aggrave, dans de rares cas. Il reste préférable de s’abstenir de porter du maquillage, quand les symptômes se développent. 😁 Une consultation auprès d’un médecin ou d’un ophtalmologue s’impose dans les situations suivantes :

  • La maladie semble s’être aggravée après 48 heures ;
  • La douleur devient intense ;
  • La paupière gonfle progressivement ;
  • La victime plonge dans un état fiévreux ;
  • L’œil devient rouge ;
  • La victime souffre de diabète ;
  • Le système immunitaire s’affaiblit ;
  • L’orgelet survient pour la énième fois ;
  • La persistance de l’orgelet malgré les soins.
Bouton sur la paupière
L’orgelet est une maladie sans gravité, mais si des complications surviennent, une consultation s’impose

Quels sont les facteurs de risque ?

Les habitudes et les situations suivantes représentent des facteurs de risque de l’orgelet :

  • L’application de maquillage périmé sur les paupières ;
  • La sécheresse oculaire ;
  • Les changements hormonaux ;
  • Le port de lentilles de contact manipulées avec des mains sales ;
  • Le stress ;
  • Le fait de se frotter régulièrement les yeux ;
  • La rosacée oculaire se manifestant par une irritation des yeux ;
  • Le diabète ;
  • Le déficit immunitaire ;
  • La dermatite séborrhéique.

Soutenez vos régions et partagez l'article !