Dans quelles conditions peut-on avoir une arme chez soi ?

Soutenez vos régions et partagez l'article !

​Les lois sur les​​ armes à feu en France remontent au 18 avril 1939. Bien qu’elles aient été modifiées à plusieurs reprises depuis, elles sont certainement les plus restrictives au monde. En France, les armes sont réparties en 4 catégories en fonction de leur dangerosité et non de leur nature. Il s’agit des catégories A, B, C et D. Les conditions pour posséder une arme varient en fonction de la catégorie à laquelle appartient l’arme que vous désirez. Lisez la suite pour en apprendre plus.

Armes de catégorie A

Le port et la détention de ces armes est interdite. Vous ne pouvez en aucun cas avoir une arme de cette catégorie chez vous. La détention d’une telle arme peut vous attirer de sérieux ennuis. Aucune armurerie en ligne ne vous en vendra. A leur nombre, figurent :

  • Armes à feu longues permettant de tirer jusqu’à 31 cartouches sans avoir besoin de recharger ;
  • Pistolets qui permettent de tirer jusqu’à 21 coups sans avoir besoin de recharger ;
  • Armes à feu dont le projectile a un diamètre supérieur ou égal à 20 mm ;
  • Armes de guerre.
Conditions pour posséder une arme à feu chez soi

Armes de catégorie B

Les armes de cette catégorie sont soumises à autorisation. Pour détenir une arme de la catégorie B chez vous, vous devez posséder un permis de port d’arme, qui requiert une évaluation psychologique. La détention de telles armes sans permis est tout simplement illégal. Elles comprennent :

  • Armes longues semi-automatiques à répétition dont le projectile a un diamètre inférieur à 20 mm ;
  • Armes à feu longues rayées d’une longueur totale minimale inférieure ou égale à 80 cm ou d’une longueur de canon inférieure ou égale à 45 cm ;
  • les pistolets qui ne rentrent pas dans les autres catégories ;
  • Armes paralysantes provoquant un choc électrique par contact, à l’exception de celles classées dans une autre catégorie.

Armes de la catégorie C

Les armes de la catégorie C son soumises à enregistrement. Pour les armes de catégorie C, l’acquisition est subordonnée à la présentation d’un permis de chasse délivrés en France ou à l’étranger ou permis de tir valide. Vous devrez enregistrer votre arme auprès de la préfecture. Elles comprennent :

  • Armes à feu longues semi-automatiques dont le projectile a un diamètre inférieur à 20 mm, avec un chargeur contenant au moins 3 munitions ;
  • Armes à feu à répétition manuelle dont le projectile a un diamètre inférieur à 20 mm, qui vous permettent de tirer un maximum de 11 cartouches ;
  • Certaines armes fabriquées pour tirer plusieurs balles non métalliques ;
  • Armes à feu longues semi-automatiques dont le projectile a un diamètre inférieur à 20 mm, avec un chargeur contenant au moins 3 munitions ;
  • Armes à feu à répétition manuelle dont le projectile a un diamètre inférieur à 20 mm, qui vous permettent de tirer un maximum de 11 cartouches ;
  • Diverses armes conçues pour lancer un projectile à action non pyrotechnique avec une énergie supérieure à 20 joules à la bouche.

Les armes de la catégorie D

Les armes de cette catégorie sont en vente libre. Vous pouvez les avoir chez vous sans aucun problème. Aucun permis n’est requis pour la possession de ce type d’arme. Les armes de la catégorie D comprennent :

  • Poignards ;
  • Couteaux ;
  • Matraques ;
  • Armes qui tirent des seringues hypodermiques ;
  • Aérosols ;
  • Gaz lacrymogènes ;
  • Armes paralysantes ;
  • Armes à feu dans lesquelles tous les éléments mécaniques sont neutralisés ;
  • Collections d’armes historiques et dont le modèle est antérieur au 1er janvier 1900 (à l’exception de celles classées dans une autre catégorie en raison de leur dangerosité) ;
  • Armes dont le projectile est tiré de manière non pyrotechnique avec une énergie comprise entre 2 et 20 joules ;
  • Armes à feu conçues exclusivement pour le tir à blanc.

Soutenez vos régions et partagez l'article !