Le professeur des écoles à la retraite : une fin de carrière difficile ?

Soutenez vos régions et partagez l'article !

Les professeurs des écoles sont l’un des métiers les plus difficiles et les plus prenants. Les jeudi 16 février 2023, ils ont été massivement mobilisés lors de la cinquième journée de grève générale et interprofessionnelle contre la réforme des retraites. Quelques années avant, on pouvait partir à 55 ans, car tout le monde trouvait leur travail pénible. Mais dans un tiers des cas, les enseignants quittent le métier avec une décote car ils partent avant d’avoir toutes leurs annuités. De plus, le recul progressif de l’âge légal de départ de 62 à 64 ans en 2030 et le fait que la durée de cotisation pour bénéficier d’une pension à taux plein augmente de quarante-deux ans à quarante-trois ans en 2027, ne font pas l’unanimité chez les enseignants qui se sont mobilisés lors des journées d’action contre ce texte. La question est donc de savoir comment les professeurs des écoles peuvent passer une fin de carrière sans trop de difficultés ?

Quel âge approprié pour le professeur des écoles à la retraite ?

Aujourd’hui, les professeurs des écoles prennent leur retraite en moyenne à 60,5 ans, et les enseignants du secondaire en moyenne à 63 ans. Mais beaucoup de professeurs trouvent difficile de gérer une classe au-delà de cet âge. En effet, 30% des PE préfèrent partir pour l’instant avec une décote tant à cet âge ça devient difficile de faire classe. Travailler dans un environnement bruyant permanent et avec de jeunes élèves jusqu’à 64 ans est donc très difficile pour un enseignant. Cela demande une grande force physique et morale, et surtout beaucoup de patience. Avoir une bonne hygiène de vie et prendre soin de sa santé est essentiel pour rester au top dans son poste jusqu’à la fin de carrière. C’est pourquoi la pratique d’activités physiques et sportives reste très importante pour maintenir le corps en forme et la santé mentale. Prendre des vacances régulièrement permet également de se ressourcer et de recharger les batteries.

Quelle stratégie adopter pour la préparation à la retraite ?

Afin d’organiser au mieux sa fin de carrière, il est nécessaire d’être vigilant et de commencer à anticiper sa retraite environ 5 ans à l’avance. D’abord, il faut estimer le montant de sa pension de retraite en remplissant une déclaration de revenus et en calculant les cotisations effectuées par le salarié et l’employeur, puis en faisant le point sur sa situation personnelle et familiale. Il est ensuite conseillé de se renseigner sur les différents dispositifs qui peuvent alléger la fiscalité à la retraite, comme le Perp ou encore le Préfon Retraite. Ensuite, il est judicieux de constituer un dossier complet pour le jour J. Celui-ci doit contenir différents documents tels que : la liste des droits acquis à la retraite, une attestation de versements effectués à la caisse de retraite, le relevé de points retraite, mais aussi un relevé des charges sociales et/ou de la retraite complémentaire. Il est par ailleurs important de prévenir son employeur au moins six mois à l’avance et de lui fournir l’ensemble des documents nécessaires.

L’accompagnement : une étape à ne pas négliger !

Un accompagnement personnalisé est également conseillé afin de bien appréhender et de préparer sa fin de carrière. Des organismes comme le Plan Epargne Retraite (PER) proposent divers services et outils adaptés aux besoins des futures retraités. Ces derniers peuvent alors estimer le montant de leur retraite et se renseigner sur les aides financières dont ils peuvent bénéficier. Il est également possible de prendre rendez-vous avec un conseiller bancaire ou un courtier pour obtenir des informations complémentaires. Ce spécialiste peut notamment orienter le futur retraité vers un contrat d’assurance-vie, un PEA ou encore un plan d’épargne retraite.

Et après ?

Après l’indispensable préparation administrative, l’enseignant à la retraite peut envisager de développer un nouveau projet professionnel. L’idée est de conserver un certain dynamisme et de ne pas rester inactif. Ainsi, il est possible de reprendre des petits boulots (garde d’enfants, accompagnement scolaire, accompagnement touristique…) ou de choisir de redevenir enseignant à temps partiel ou de devenir bénévole. La retraite peut également être le moment idéal pour réaliser des voyages et des activités que l’on n’avait pas le temps de faire auparavant. Enfin, l’annonce de la retraite est aussi l’occasion de créer des liens forts avec sa famille et avec ses amis. Le professeur des écoles à la retraite peut donc continuer à vivre pleinement et activement malgré la fin de sa carrière. Il ne faut cependant pas négliger la préparation administrative et financière, ainsi qu’un accompagnement personnalisé, qui sont indispensables pour bien organiser sa fin de carrière.

Sources

  • https://www.vousnousils.fr/2023/02/13/reforme-retraites-34-pe-preferent-partir-decote-difficile-669715
  • https://www.20minutes.fr/societe/4022756-20230209-reforme-retraites-enseignants-fin-carriere-comment-vivez-metier-quotidien-racontez
  • https://www.lemonde.fr/societe/article/2023/01/24/reforme-des-retraites-pour-les-professeurs-enseigner-dans-ces-conditions-jusqu-a-plus-de-64-ans-c-est-impensable_6159050_3224.html
  • https://www.alternatives-economiques.fr/profs-face-a-retraite-apres-60-ans-cest-metier-me-qu/00105907