La législation française évolue pour les cannabinoïdes

Si l’achat, la vente, la consommation ou la possession de cannabis est interdit de prime abord, il faut savoir lire entre les lignes des différents textes de loi. En effet, derrière ce que beaucoup considèrent comme une drogue douce, se cache tout un flou juridique concernant son utilisation. Et notamment en ce qui concerne ses dérivés issus de la grande famille appelée cannabinoïde.

Retour sur ce qui est autorisé et sur ce qui ne l’est pas !

La liberté d’acheter des graines

Vous savez tous qu’il est interdit de faire la culture de cannabis dans n’importe quelle région française. Par conséquent, il serait impossible d’acheter des graines. Et bien, détrompez-vous, il est tout à fait autorisé de s’en procurer sur des sites spécialisés pour des graines weed respectant le taux légal de THC (le fameux Tétrahydrocannabinol).

En effet, si celui-ci est inférieur à 0,2%, l’administration considère que la substance psychotrope contenue dans les graines est suffisamment basse.

Autre exception, celle d’acheter du chènevis, une graine issue du chanvre et qui possède malgré tout un plus fort taux de THC. Celle-ci est issue d’un circuit contrôlé (cultivateurs et revendeurs agréés) et seule une vingtaine de variétés est tolérée.

Noeud
Le chanvre est également utilisé pour faire des cordes

Le chanvre, la légalisation avant l’heure

Le chanvre est parfaitement légal dans la majeure partie des pays du globe, qu’il s’agisse de sa culture ou de son exploitation. La condition derrière cette légalité est simple : ne pas dépasser le taux fatidique de 0,2% de THC !

Mais cette tolérance à l’égard du chanvre peut également s’expliquer historiquement. Le chanvre, qu’il soit industriel, textile ou agricole, possède une destinée commune avec l’humanité. Il fut l’une des premières plantes utilisées par l’homme notamment pour confectionner des vêtements. On trouve ainsi des reliques textiles vieilles de plus de 2500 ans et faites en chanvre notamment en Asie et en Europe. Il a finalement fallu attendre l’avènement du coton durant le 20ème siècle pour que nos habits changent de matière.

Mais la tendance du chanvre est de retour dans l’industrie textile, de quoi rendre votre style vestimentaire vraiment unique. Les avantages sont en effet nombreux de porter du chanvre : matière respirante, bonne isolation du froid, évacuation de la chaleur corporelle…

Le chanvre n’est d’ailleurs pas qu’une affaire de textile, car il peut être aussi bien utilisé dans la conception de certains outils d’agriculture, dans la rénovation thermique de bâtiment ou encore dans le tissage.

Le CBD, la dernière autorisation en France

Depuis le début de l’année 2018, vous avez pu voir fleurir un nombre important de magasins avec le sigle CBD. Derrière cet acronyme se cache le cannabidiol qui possède un taux de THC inférieur lui aussi à 0,2%. Vous avez, je pense, compris où se situe la frontière entre légalité et illégalité quand on parle de la grande famille des cannabinoïdes.

Le CBD peut ainsi être consommé de différentes manières : sous forme d’huile, de cosmétiques (comme des crèmes ou des baumes) ou encore en gélules pour ceux qui n’apprécient pas l’odeur. L’utilisation de CBD pourrait avoir un impact sur le corps et le mental grâce notamment à ses antioxydants naturels. Ces derniers vont avoir des effets proches d’une prise de vitamines C et E.

Vous l’avez compris, la législation évolue fortement ces dernières années en France et dans le sens de la légalisation. Si le cannabis n’est pas encore à l’ordre du jour officiel du gouvernement, des débats ont lieu chaque année sur ce sujet. Peut-être qu’un jour l’hexagone prendra une position proche de celle des États-Unis qui autorisent dans la quasi-totalité des états le cannabis thérapeutique et dans certains d’entre eux un usage récréatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *