Une meilleure protection des chars Abrams

La société Elta, filiale d’Israel Aerospace lndustries (IAI), fournira à l’armée américaine un radar pour la protection des chars Abrams surnommé «Wind Guard Active Protection System». Ce radar s’ajoutera au système Trophy, mis au point par le groupe Rafael, également conçu pour la protection de blindés, à la suite d’un contrat signé avec l’armée des Etats-Unis en juin dernier.

Le Wind Guard et le système Trophy équipent déjà le Namer, un véhicule de combat lourd israélien, et le nouveau transport de troupes blindé Eitan. Le radar scanne en permanence l’environnement où évoluent les chars, afin de détecter une menace telle que des roquettes antichars, des missiles guidés ou des obus de chars. Une fois la menace identifiée, l’équipage reçoit une alerte et actionne le Trophy, afin d’intercepter et neutraliser la menace. Toute cette procédure, qui ne prend qu’une fraction de seconde, peut aussi avoir lieu automatiquement sans intervention humaine.

Le contrat remporté par Elta survient peu après l’annonce, le mois dernier, par la Russie de la mise au point d’un nouveau missile conçu pour le char T-14 Armata, censé pouvoir perforer un blindage deux fois plus épais que celui utilisé pour l’Abrams. Selon les Russes, ce missile dispose d’une portée de 3,1 milles et peut pénétrer 900 millimètres de plaques d’acier renforcé.

Le système Trophy a connu son «baptême du feu» le 1er mars 2011, lorsqu’il a intercepté une roquette antichar de type RPG tirée à courte distance par des combattants du Hamas sur un char Merkava Mark-IV près la frontière entre Israël et Gaza. Selon ses concepteurs, le système a ensuite prouvé son efficacité durant la guerre de 2014, au cours de laquelle aucun char en opération n’a été touché.

Articles similaires :
Partagez ce contenu :