Tsahal lutte contre les voleurs d’armes

L’armée israélienne est décidée à lutter contre les vols d’armes dans ses bases. Le chef d’état-major, le général Gadi Eizenkot, a donné son feu vert à un programme étalé sur deux ans et doté d’un budget de 24 millions de dollars pour endiguer ce fléau.

La plupart des armes qui disparaissent sont vendues à des groupes du crime organisé. Mais certaines d’entre elles se retrouvent dans les mains de «terroristes» palestiniens en Cisjordanie ou Jérusalem-est.

Parmi les mesures prises, figure la réduction du nombre de bunkers servant au stockage d’armes. Le matériel militaire et les munitions seront concentrés dans des bases plus importantes, tandis que la surveillance du personnel civil de celles-ci sera renforcée. Les procédures de contrôle seront révisées et des renforts de gardes militaires déployés.

L’armée fera également appel à la technologie. Des systèmes de caméra vidéo fonctionnant 24 heures sur 24 seront installés autour des bunkers. La gestion et le suivi des stocks seront assurés par des systèmes informatiques plus performants, ce qui devrait permettre de sonner l’alarme en cas de disparition de matériel militaire.

La tentation du vol est d’autant plus forte que les armes automatiques sont très demandées et peuvent atteindre des centaines, voire de milliers de dollars sur le marché noir, très actif en Israël.

Articles similaires :