Rafael consolide son implantation en Roumanie

Rafael Advanced Defense Systems consolide son implantation en Roumanie. Le groupe israélien a conclu un accord de coopération avec la firme Romaero en vue de promouvoir sa production en Roumanie et de procéder à des transferts de technologies destinés à favoriser des acquisitions d’équipements dans le cadre d’un programme voté par le Parlement de ce pays.

Parmi les systèmes que le groupe israélien propose d’exporter figurent Iron Dome, des batteries d’interception de roquettes et de missiles à courte portée, le Spyder (un autre système de défense aérienne déjà fourni à l’Inde notamment), le C-Dome (un système de défense aérienne pour la marine) qui pourrait équiper quatre nouvelles corvettes acquises par la Roumanie, ainsi que des roquettes électro-optiques de type Spike LR 2, vendues par Rafael à 30 000 exemplaires dans 29 pays, des Samson, des stations de contrôle de tirs à distance pour équiper 400 véhicules militaires que la Roumanie a acquis auprès de Rheinmetall.

Rafael affirme avoir quinze ans d’expérience dans des programmes de transfert de production conclus avec cinquante firmes étrangères aux Etats-Unis, au Canada, en Allemagne, en Espagne, en Italie et en Pologne notamment. En 2017, le montant des ventes du groupe israélien a atteint 2,2 milliards de dollars avec un carnet de commandes de 6,9 milliards de dollars et un bénéfice net de 124 millions de dollars.

 

Articles similaires :
Partagez ce contenu :