Manque de personnel à la BAAINBw

Outre-Rhin, la lenteur des processus de commandes publiques d’armements et de gestion des grands projets est mise en partie sur le compte des sous-effectifs dans l’administration. La DGA allemande (BAAINBw) n’échappe pas à la règle.

Selon des informations non démenties qui viennent de sortir dans la presse allemande, près d’un poste sur six – soit 1 100 postes sur les 6 500 de l’Agence – n’est pas occupé. Ce marasme est pour une bonne partie dû au gel des recrutements civils imposé à la BAAINBw jusqu’en 2013. Résultat, les effectifs de l’Agence sont particulièrement âgés et les 640 embauches réalisées en 2017 ont quasiment été «équilibrées» par les 514 départs à la retraite enregistrés la même année.

Cette faiblesse ne manque pas d’être utilisée par les adversaires des revendications financières élevées de la ministre de la Défense, Ursula von der Leyen. Celle-ci demande 12 milliards d’euros supplémentaires pour son budget d’ici 2021, pendant que le ministre des Finances, Olaf Scholz, ne lui propose que 5,5 milliards de plus. «Vu les problèmes de personnel qui se posent, Mme von der Leyen serait bien incapable de dépenser tous les milliards qu’elle demande pour l’armement», estime le député fédéral Tobias Lindner, expert pour les questions de défense du parti écologiste.

Articles similaires :
Partagez ce contenu :