Les premiers Mirage F1 pour les USA

C’est fin mai que les premiers ex-Mirage F1CR de l’armée de l’Air rachetés l’an passé par la firme américaine ATAC (Airborne Tactical Advantage Company, filiale de Textron) ont pris le chemin des Etats-Unis après avoir été livrés au port de Zeebruge, d’où ils gagneront leur première destination, le Texas, par bateau.

Vendus désarmés par la SOFEMA et entièrement révisés ad minima chez SABCA, à Charleroi, depuis l’année dernière, ces premiers avions démontés à nouveau pour leur transfert transatlantique vont gagner le nouvel Adversary Center of Excellence (ATAC-ACE) de Fort Worth, où ils seront remontés et instrumentés pour leur futur rôle d’ADAIR (Adversary Air) au profit de l’U.S. Air Force, mais aussi de l’U.S. Navy et de l’U.S. Marine Corps.

Rappelons que ATAC a fait l’acquisition en 2017 auprès du gouvernement français de 63 Mirage F1CR, F1CT et F1B, stockés à Châteaudun après leur retrait du service sous les cocardes à la fin de l’été 2014. Ces Mirage F1 seront utilisés pour l’entraînement au combat supersonique asymétrique contre des F-15, F-16 ou F-18, et ATAC compte déployer d’ici deux ans une quarantaine de Mirage F1 ex-français aux côtés des Hawker Hunter, IAI Kfir C7 et autres Alpha Jet ou Albatros civils déjà en service sous ses couleurs.

Selon ATAC, une première dizaine de Mirage F1 devraient être opérationnels dès septembre 2018 après avoir volé tout l’été afin de former sur ce type de chasseur les premiers pilotes américains ou étrangers sous contrat. La formation des pilotes et des mécaniciens spécialisés sur «F1» a été confiée à la société sud-africaine Paramount, qui a déjà débuté les formations spécifiques en Afrique du Sud et au Texas.

Articles similaires :
Partagez ce contenu :