La MEDO, outil de réflexion et de rayonnement des armées 

La Méthodologie d’élaboration d’une décision opérationnelle (MEDO) est un instrument d’aide à la prise de décision au sein des forces armées françaises. Les opérations militaires contemporaines sont particulièrement complexes et nécessitent de prendre en compte une multitude de facteurs. Des décisions mettant en jeu des vies humaines doivent souvent être prises dans des délais très courts. Or la guerre est par excellence le domaine de la contingence et de l’incertitude. Dans ces conditions, pour appréhender le déroulement d’une opération militaire, l’intuition ne suffit pas. Il faut s’appuyer sur une méthode permettant de «raisonner juste».

C’est l’objectif de la MEDO, un outil d’aide à la réflexion qui permet d’analyser tous les aspects d’une situation tactique, afin d’aboutir à des prises de décisions et des choix cohérents. Elle permet de s’assurer de la justesse d’un raisonnement en le confrontant à une série d’étapes, suivant un cheminement précis. Sans les brider, elle offre un cadre précis à la réflexion et l’innovation : les réponses spontanées à un problème, issues de l’intuition et de l’expérience individuelle, peuvent ainsi être confirmées ou infirmées par une méthodologie rigoureuse.

L’autre intérêt de cet outil est de permettre à un groupe hétéroclite de coopérer efficacement. La MEDO s’exerce en effet le plus souvent dans un ensemble interarmées et interalliés. Des militaires issus de plusieurs pays et ne se connaissant pas trouvent ainsi un outil à même de leur donner un cadre de réflexion commun. Un besoin d’autant plus impératif qu’ils sont confrontés à l’incertitude et aux délais très courts propres aux interventions militaires. Simplicité, précision et adaptabilité sont les maîtres-mots dans ces situations.

En dehors du monde militaire, la MEDO peut trouver de nombreuses applications : elle est un outil idéal pour analyser un problème et y apporter des solutions. Dans un cadre entrepreneurial, elle est d’autant plus efficace qu’elle permet à des groupes hétéroclites de coopérer efficacement. C’est donc un outil de réflexion à même d’intéresser le monde civil et particulièrement les entreprises. L’armée de Terre l’a bien compris et organise régulièrement, via le Centre de doctrine et d’enseignement du commandement (CDEC), des exercices de MEDO avec des structures civiles, par exemple l’Association de recherche sur l’Epoque contemporaine. La MEDO est donc aussi une vitrine du savoir-faire des armées et un excellent outil de rayonnement.

Articles similaires :
Partagez ce contenu :