Jeu de chaises musicales kirghizes

Elu Président du Kirghizistan en novembre dernier, Sooronbay Jeenbekov a procédé ces dernières semaines à un vaste changement de cadres au sommet de l’Etat.

Le procureur général et son adjoint ont été remplacés. Promotion donc pour Mourat Moukambetov, auparavant premier adjoint du responsable de l’appareil du gouvernement et qui est devenu responsable de l’appareil du gouvernement. Son prédécesseur, Mukhammedkali Abylgaziev, devient, lui, Premier ministre, alors que le procureur régional Otkurbek Dzhamshitov devient procureur général. L’ancien responsable de l’armée de terre Erlis Terdikbaev est nommé à la tête du comité d’Etat aux Affaires de Défense, l’équivalent du ministère de la Défense. Deux ministres sont confirmés à leur poste : Kashkar Dzhunushaliev, qui était «acting» ministre de l’Intérieur depuis… 2016, et Erlan Abdyldaev comme ministre des Affaires étrangères.

Mais les plus gros bouleversements concernent les services secrets kirghizes (GKNB) : depuis mars, le directeur et tous ses adjoints (analyse et prospective sur les risques de sécurité nationale, lutte contre la corruption, 9e Service de protection des personnalités…) ont été remplacés. Et le nouveau directeur du GKNB, Idris Kadirkulov, poursuit son irrésistible ascension : nommé le 7 avril dernier directeur du service d’analyse et de prévisions du GKNB avec rang de directeur adjoint, il devient le directeur du GKNB le 20 avril. Il a pour avantage d’avoir dirigé, de 2016 à 2018, la direction régionale du GKNB pour la région d’Osh, la région natale du Président kirghize. Le premier adjoint du GKNB, chargé de la lutte contre la corruption, Sagynbek Ismailov, vient, lui, du ministère de l’Intérieur.

Articles similaires :
Partagez ce contenu :