Israël améliore la protection de ses sites gaziers

Pour contrer d’éventuelles attaques du Hezbollah contre les plateformes gazières israéliennes en Méditerranée, la marine de Tsahal multiplie les exercices.

Un drone qui simulait la menace d’un missile contre ce genre de cible a ainsi été repéré et intercepté par le système de défense navale, le Barak-8, lors d’un récent exercice. Le bâtiment équipé de ce système, une corvette de type Saar, a été modernisé récemment avec de nouveaux systèmes de détection, d’observation et de matériel électronique. Parmi ces systèmes, figure un radar nommé Magal Esh, qui permettrait d’améliorer les capacités de repérage, y compris en identifiant plusieurs cibles à la fois, aussi bien sur mer que dans les airs.

Lors d’un deuxième exercice, une cible navale simulant un navire ennemi a été détruite par deux missiles de croisière lancés à partir de deux corvettes israéliennes, le «Lahav» et le «Yachid». Les missions de surveillance portent sur une zone économique exclusive, qui est passée, il y a quatre ans, de 40 à 150 milles, à la suite de la mise en exploitation de champs gaziers qui assurent la production de 60% de l’électricité de l’Etat hébreu aujourd’hui.

Selon les renseignements militaires israéliens, le Hezbollah dispose de missiles à longue portée que lui a récemment fournis l’Iran. Pour faire face à cette menace, Tsahal disposera de trois sous-marins allemands supplémentaires et de nouvelles corvettes allemandes qui deviendront opérationnels d’ici à trois ans.

Articles similaires :
Partagez ce contenu :