Le Gripen à la conquète de l’Amérique latine

Le récent salon ExpoDefensa 2017 de Bogota en Colombie (4-6 décembre) a vu deux avionneurs européens, Airbus et Saab, se livrer à une bataille de circonstance pour essayer de placer sur le marché latino-américain chacun leur avion de combat : Airbus avec l’Eurofighter et Saab avec le Gripen — ce dernier ayant déjà été sélectionné par le Brésil il y a trois ans.  La présence des avionneurs russes semblait peser bien peu, même si les versions les plus récentes des MiG-29 (MiG-35) et Sukhoi Su-27 (Su-30/33/34) ont encore de quoi intéresser plus d’un pays aux budgets de défense limités.

Il faut dire que les forces aériennes de ce continent sont à la croisée des chemins avec, d’ici 2025, la nécessité de changer pour la plupart d’entre-elles, qui ses vieux Northrop F-5, qui ses IAI Kfir ou Atlas Cheetah — les Mirage ayant tous été retirés du service, à la seule exception des Mirage 2000 péruviens modernisés a minima par Dassault il y a quelques années déjà — qui encore ses Lockheed F-16 de première génération et qui enfin ses MiG-29 et autres Su-25…

Pour Thomas Lindén, directeur de Saab en Colombie, il semble évident que le chasseur monoréacteur JAS 39E Gripen NG, déjà retenu par le Brésil, est le choix idéal pour la Colombie d’abord. Pour d’autres pays cibles comme le Pérou et le Chili ensuite, voire le Mexique. L’Argentine est oubliée car hors-jeux depuis longtemps en raison de budgets de défense successifs plus que faméliques. Le Gripen, qui est sans doute le chasseur européen le moins cher et le plus complet, sera assemblé au Brésil chez Embraer d’où il pourra aussi être exporté vers d’autres pays du continent.

Pour Thomas Lindén, il sera également possible pour les forces aériennes latino-américaines les plus impécunieuses de faire l’acquisition auprès de la Flygvapnet suédoise de Gripen de seconde main, essentiellement du type JAS39C/D puisque une bonne centaine de ces appareils seront rendus disponibles à la vente ou à la location longue durée, une fois la Flygvapnet dotée des versions nouvelles (JAS39E) en cours de production chez Saab à Linköping, en Suède. Aidé en cela par la possibilité d’intégrer les missiles les plus modernes des arsenaux US (Raytheon), européens (MBDA) et israéliens (Rafael) , le Gripen est incontestablement devenu le concurent de tête sur ce continent. Et les efforts d’Airbus (via BAE et sa branche espagnole) pour placer l’Eurofighter en Colombie semblent être tout ce qu’un avionneur comme Dassault déteste : à savoir servir de lièvre pour mieux faire courir le Gripen.

Même si la Colombie détient encore l’un des budgets de défense les plus élevés du continent, il est à craindre que dans la posture « post-conflicto » du pays, un chasseur biréacteur comme l’Eurofighter se révèle d’un coût d’acquisition et d’emploi trop important. Qui plus est, même en cas de conflit plus qu’évitable avec le Venezuela voisin, face à des chasseurs de supériorité aérienne comme les quelques Su-27 vénézuéliens en état de vol, un JAS39E armé de missiles MBDA Meteor aurait certainement le dessus dans n’importe quel type d’engagement.

Par ailleurs, le lobbying intense de Saab en Amérique latine (bien visible lors d’ExpoDefensa 2017 avec ses conférences publiques journalières sur un écran géant interactif de nouvelle technologie impressionnant) semble en mesure de faire la différence avec celui d’Airbus, lequel est incontestablement mieux placé sur le continent pour y vendre avions de transport (CN235/C295) et hélicoptères (H225M) en particulier. Dire que les jeux y sont faits désormais pour Saab d’y emporter tous les marchés de chasseurs monoréacteurs du continent est certainement abusif… Chinois (CATIC) et Coréens (KAI) restent en embuscade avec leur JF-17 et T-50 Golden Eagle dont les coûts sont bien en dessous de ceux des avions de combat « made in Europe ». Quant à Dassault Aviation, une fois les Mirage 2000 péruviens retirés du service d’ici 2030, ses chances d’y vendre un jour prochain un avion de combat semblent désormais nulles.

Articles similaires :
Partagez ce contenu :