Eurenco : de la poudre et du diesel

Le groupe Eurenco (filiale de la holding publique SNPE), leader européen des matériaux énergétiques, affiche pour 2017 un chiffre d’affaires stable, au-dessus des 200 millions d’euros, ventilé entre ses activités de poudres/explosifs (2/3 du CA, en croissance) et d’additifs pour carburant diesel haute performance et moins polluants (1/3 du CA, leader mondial). L’ensemble de ses entités enregistre même un résultat opérationnel positif, permettant au groupe de lancer plusieurs projets de développement autofinancés et d’embaucher 80 ETI en CDI.

Employant 800 personnes sur sept sites, dont trois en France (Massy, Sorgues et Bergerac), un en Belgique (Liège) et un en Suède (Karlskoga), Eurenco est le principal fournisseur des armées françaises en poudres, explosifs et charges modulaires pour obus, missiles, roquettes, bombes et torpilles.

Sa stratégie 2018-2020 s’articulera autour de l’innovation, avec la recherche d’explosifs plus puissants (permettant notamment la miniaturisation des munitions), de poudres thermoplastiques offrant plus de vitesse, de portée et de précision aux projectiles, d’un accroissement de l’insensibilité des munitions (muratisation) et du développement de munitions «intelligentes» permettant à l’opérateur de sélectionner le volume de charge à utiliser sur une cible. Mais aussi la recherche de matériaux moins toxiques, comme le remplacement de l’hydrazine sur les satellites, ou le développement de poudres sans plomb pour l’entraînement des fantassins en milieu clos. L’autre grand axe sera le développement de nouveaux procédés industriels, comme l’utilisation de l’impression 3D pour le développement de nouvelles poudres ou l’utilisation des technologies RAM (micro-ondes) pour le malaxage d’explosifs.

Au total, Eurenco dispose d’une centaine de brevets et est impliqué dans une dizaine de PEA en cours, notamment avec Nexter, Roxel, MBDA, le CEA et Ariane Group. Parmi les grands relais de croissance à l’export, le groupe vise les Etats-Unis (charges modulaires), l’Inde (munitions) et la Chine (additifs diesels), où une filiale, VeryOne China, vient d’être créée.

Articles similaires :
Partagez ce contenu :