Conflit sur les exportations d’armes suisses

La Suisse se rapproche à grands pas d’une consultation populaire pour limiter les règles d’exportations d’armes déjà partiellement assouplies. Une «Coalition contre les exportations d’armes dans les pays en guerre civile» est en effet en cours de constitution et est en train de poser les jalons pour que puisse se tenir une initiative populaire si le Conseil fédéral (gouvernement) n’agit pas de lui-même.

Cette coalition veut faire supprimer une ordonnance prise en 2014 et qui autorise les exportations d’armes suisses vers des pays outrepassant systématiquement les droits de l’Homme. Par ailleurs, elle compte empêcher l’adoption prochaine d’une mesure qui veut autoriser les exportations d’armes dans des zones de guerre civile, à condition que ces armes ne soient pas utilisées contre la population !

Evidemment, le fait que des grenades à main de RUAG, entreprise contrôlée par la Confédération, aient été retrouvées dans les mains de groupes armés en Syrie et en Libye ne contribue pas à renforcer la position du Conseil fédéral dont les projets ne sont pas très populaires. La preuve en est que la Coalition n’est pas seulement une initiative de gauche (PS) et des milieux antimilitaristes. Elle fédère aussi des représentants des partis de centre-droit (PDC, PDB, écologistes), ainsi que des milieux religieux et de plusieurs associations et ONG.

Enfin, pas moins de 25 000 personnes se sont portées volontaires pour récolter chacune quatre signatures, et ce en l’espace de seulement deux jours. Presque un record. Pour lancer une initiative populaire, une pétition réunissant au moins 100 000 signatures est nécessaire. La chose semble bien partie.

Articles similaires :
Partagez ce contenu :