La cyber-sécurité israélienne a le vent en poupe

Israël se conçoit comme une grande puissance sur le front de la cyber-sécurité, juste derrière les Etats-Unis. A l’occasion de la conférence internatio­nale CyberTech 2017, qui a réuni plusieurs milliers d’experts et chefs d’entreprise à Tel-Aviv cette semaine, les responsables de ce secteur se sont félicités des performances enregistrées.

En 2016, soixante-cinq start-up ont ainsi été créées en Israël dans le secteur de la cyber-technologie, soit une augmentation annuelle de 8,3%. Mieux encore : la demande des entreprises, des administrations est telle que 60% des entreprises qui ont vu le jour ces deux dernières années ont achevé leur première levée de capitaux, contre 21% des start-up de haute technologie actives dans d’autres secteurs.

Actuellement, l’Etat hébreu compte dans le domaine de la cyber-technologie 362 entreprises, qui œuvrent en particulier dans la protection de l’informatique en nuage, les réseaux de communications et les téléphones mobiles. Au total, les cyber-entreprises ont mobilisé 581 millions de dollars en 2016, soit une augmentation de 10%. Elles ont également attiré 15% des capitaux des fonds de capital risque dans le monde, ce qui place Israël en deuxième position derrière les Etats-Unis. L’an dernier, treize entreprises israéliennes ont été rachetées par des investisseurs étrangers, essentiellement américains.

Articles similaires :