Allemagne : GNY gagne le pari des K130

Le chantier naval German Naval Yards (GNY), détenu par Iskander Safa, a finalement réussi à s’inviter dans le groupement initialement composé de TKMS et Lürssen et qui construira cinq corvettes K130 supplémentaires pour la marine allemande.

On se rappelle que, suite à l’initiative inattendue de deux députés de la Commission de la Défense, le gouvernement allemand avait décidé, fin 2016, de commander un nouveau lot de cinq corvettes. Pour éviter de perdre du temps avec un appel d’offres, le ministère de la Défense avait donc présenté la chose comme une commande complémentaire adossée à la première commande. Les mêmes constructeurs avaient logiquement été retenus.

Mais c’était sans compter GNY qui, en tant que chantier allemand, s’était offusqué de ces méthodes qui l’écartaient une deuxième fois. L’entreprise avait déposé une plainte sous le prétexte qu’entre la première et la seconde commande, les bateaux commandés sont déjà si différents qu’un appel d’offres aurait dû s’imposer. Cette vision a été retenue par l’Agence fédérale des Cartels, qui a donc suspendu le marché, faisant planer la menace d’une commande de corvettes repoussée bien après les élections de septembre prochain.

Dans cette affaire, dont le volume financier est évalué à près de 1,9 milliard d’euros, tout le monde avait à perdre. TKMS et surtout Lürssen risquaient de voir certains de leurs sites forcés de tourner en sous-régime. Le syndicat IG Metall avait d’ailleurs officiellement demandé aux acteurs de cette partie de trouver un accord en faveur de l’emploi.

Comme au bout du compte, il est préférable de tenir plutôt que de courir, un accord a donc été trouvé avec GNY, qui rejoint le consortium et va se voir accorder des commandes équivalentes à environ 15 % du volume total de la commande. «Le ministère va désormais tout faire pour que la commande puisse être passée dans cette législature», a confirmé un porte-parole du ministère.

Articles similaires :