Drones : le choix du COS

BLACK HORNET NANOL’annonce du choix du système de drone tactique (SDT) pour l’armée de Terre pourrait être faite rapidement. Entre le Watchkeeper et le Patroller, seuls candidats en lice. A moins que la Défense se donne un peu plus de temps, en attendant une troisième offre ou une autre possibilité de choix.

Sur un autre segment, le COS, lui, aurait déjà choisi. Il serait sur le point de commander plusieurs dizaines d’exemplaires du Black Hornet Nano, un nano drone norvégien, vendu à plus de 3 000 exemplaires. Une vraie “success story”.

Révolutionnaire, ce nano hélicoptère de 10 cm de long et de 18 g, pour une autonomie de 25 mn, est le “troisième œil” dont rêvaient tous les commandos. Son concep­teur, Proxdynamics, le fait réguliè­rement évoluer depuis sa commer­cialisation en 2013. D’abord sur le plan ergonomique, puisque l’ensemble du système doté de deux drones, de batteries, du pad de pilotage et de l’écran de contrôle conditionné dans un pack étanche se clipse directement au treillis du combattant et ne pèse qu’un kilo.

Sa cinématique, qui l’apparente au vol d’un colibri, lui permet de s’approcher de manière inaudible à quelques mètres de sa cible. Mais c’est surtout sur sa survivabilité que les efforts ont porté. Résistant au vent, à la pluie et au sable, son utilisation en Afghanistan par la British Brigade Reconnaissance Force et les SAS l’a rendu “combat proven”. Enfin, la nouvelle version, dotée de trois caméras pour lui offrir une vision panoramique en haute résolution et d’un capteur thermique et chimique, a totalement séduit les forces spéciales américaines (Ussocom), qui l’ont testé à Fort Benning en mars dernier.

Malgré un coût unitaire de 40 000 dollars, les capacités et la facilité d’emploi de cet aéronef, qui échappe par sa taille à la réglementation d’insertion dans le trafic aérien, pourraient en faire à court terme la coqueluche des forces de l’ordre, et ainsi se placer au côté du Reaper comme la référence du marché des plates-formes ISR.

Information de dernière minute : C’est finalement le Patroller de Sagem qui a remporté l’appel d’offres SDT pour l’armée de Terre face au Watchkeeper de Thales.

Articles similaires :